Je suis tombé grâce au site "en un combat douteux" sur un très intéressant article. La fourmi de Langton est un petit automate doté de propriétés émergentes absolument phénoménales. Allez donc voir sur le site ce qui se passe... Mais je résume: au début la fourmi a un comportement assez calme, dit "symétrique". En gros, elle tourne en rond, de ci de là, comme une fourmi obsessionnelle qui aurait perdu sa fourmilière. Puis intervient une phase dite "chaotique", où la fourmi semble perdre la tête. Elle s’affole, la pauvre. Elle se met à dévorer les cases noires et les cases blanches dans une sorte d'hystérie compulsive. Puis soudain, de façon totalement inattendue  et parfaitement imprévisible, elle part en flèche, tout droit vers l'infini.

Hum. Est-ce une métaphore? Tout juste Dr Watson! Mais le plus frappant de cette petite simulation, est qu'on peut montrer que dans toutes les configurations initiales, on retrouve les mêmes trois phases. Toutes les fourmis finissent par aller dare-dare vers l'infini.