終究天偶爾也會出差錯。
Après tout même les dieux peuvent parfois errer.

Ce qu'il y a d'intéressant dans cette phrase, c'est l'allusion au clinamen d'Epicure. C'est aussi la conséquence immédiate qu'il faut prendre philosophiquement en compte: les dieux ne sont pas à craindre.